A la fin du premier morceau « Musicology », on entend un papillonnage entre plusieurs stations FM qui diffusent des anciens tubes : « if I was your girlfriend » « kiss », ou « sign ‘o’ the times ». L’ambition du nouvel album studio de celui que l’on appelle désormais-comme-avant Prince est donc clairement affichée dès le départ : retrouver l’excellence des années 80 pour l’un des rares musiciens créatifs de cette période et surtout le succès public.
Après des années de grande confusion qui ont vu une valse de labels, de noms (slave, lovesymbol) et une flopée d’albums (qui a écouté les 4CD de « the crystal ball » ?) très inégaux, sortis souvent dans une relative indifférence, Prince effectue enfin un vrai comeback pour le grand public avec une distribution sur un major, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 5 ans. Pour nous rappeler à notre bon souvenir, le plus grand multi instrumentiste depuis Steve Wonder ressort tout l’attirail : sa Linn 9000 (boite à rythmes emblématique des années 80), les voix accélérées, le funk moite, les intermèdes qui n’auraient pas juré chez Zappa (« if eye was the man ») et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi même, il joue quasiment tous les instruments. Pas de prise de risques ni de délire autiste, juste une collection de chansons qui auraient pu être écrites une décennie plus tôt. Mais vu la très grande qualité des titres et la variété des styles abordés, je ne vais pas me plaindre. Pourra- t-il toutefois reprendre la couronne prise par les prétendants comme Outkcast ou Beyonce (avec qui il a chanté aux derniers Grammy Awards), rien n’est moins sûr.

tracklist:
1. Musicology
2. Illusion, Coma, Pimp & Circumstance
3. A Million Days
4. Life ‘O’ the Party
5. Call My Name
6. Cinnamon Girl
7. What Do U Want Me 2 Do?
8. The Marrying Kind
9. If Eye Was the Man in Ur Life
10. On the Couch
11. Dear Mr. Man
12. Reflection

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.